Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Départ du gite...
Départ du gite...

20 mai 2015. Dernière étape de la première partie de mon cheminement 2015. Je vais passer 10 jours au Puy pour recevoir, à mon tour avec deux autres bénévoles, des pèlerins et cheminants de passage. Après avoir reçu, il faut savoir donner.

Nous partons tous de concert, accompagné par notre hôte du gite de La Fontaine en direction de Marnhac par un chemin tracé par celui-ci pour rejoindre le Chemin de Compostelle puisqu’en l’occurrence, nous nous en étions éloignés hier soir. Bientôt, chacun marchant à son rythme, nous nous dispersons.

Etrange église...
Etrange église...

Ma pensée du jour sera de René Char : « Hâte-toi de transmettre ta part de merveilleux. » Le temps nous est compté, et rien ne sert de garder de vers soi tout ce qui peut enrichir l’autre. C’est un acte gratuit qui ne t’appauvrit pas.

L’arrivée au village nous amène vers l’église du XIIe siècle au clocher étonnant en forme de tour. Son cœur date du Xe siècle, le plus ancien de la région.

Montjoie !
Montjoie !

Après avoir quitté le village, c’est l’arrivée à Montjoie, à 722 mètres d’altitude. De ce belvédère, on découvre le Puy-en-Velay à l’image du Monte del Gozo où l’on découvre Santiago de Compostela. On peut alors lancer le cri du jacquet : Ultreïa !

Le passage dans Brives-Charensac, banlieue du Puy, est moins sympathique même si le cheminement le long de la rivière est agréable. L’arrivée au Puy est dans cette continuité. Toutefois, le passage par le stade permet d’éviter la circulation.

Des canards cool...
Des canards cool...

Comme il est midi, j’effectue quelques achats de bouche et vais manger le long de la rivière. J’ai droit à la visite des canards du lieu venus réclamer leur part de nourriture. A priori, ils n’ont pas l’air très anxieux de la présence humaine.

Vers 14h00, je me dirige vers l’accueil jacquaire. André, rencontré lors de la formation du mois de mars, m’accueille et m’installe dans la chambre des hospitaliers.

D'une équipe à l'autre
D'une équipe à l'autre

Lors de l’ouverture, je revois Anne-Marie et Jean-Claude que j’avais aussi rencontré. Un peu plus tard, mes deux futurs compères, Carmen et Dominique nous rejoignent et la transmission s’effectue sans difficulté. Demain, nous assumerons notre nouvelle mission pendant 11 jours.

A suivre… Bourguignon la Passion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article