Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

La collégiale St Honorat.
La collégiale St Honorat.

Je ne pouvais pas quitter Arles sans vous parler des Alyscamps, cette nécropole spécifique dont l’accès est gratuit aux pauvres pèlerins que nous sommes. C’est en effet le point de départ de la voie d’Arles, comme la cathédrale du Puy-en-Velay est celui du chemin du Puy. Le détour vaut le coup tant sur le plan culturel que sur la manière dont on traitait les morts il y a plus de 17 siècles.

L'ancienne splendeur.
L'ancienne splendeur.

Durant l’Antiquité, le monde des morts était séparé du monde des vivants. Les nécropoles se trouvaient à l’extérieur des remparts. Les enterrements étaient interdits à l’intérieur des villes, toutefois défunts et mortels se côtoyaient dans ces nécropoles pour des libations, repas funèbres ou véritables fêtes, dont l’aspect parfois excessif les fit plus tard interdire par les évêques chrétiens.

L'église basse.
L'église basse.

Alyscamps signifie Champs-Elysées en provençal. Ce nom représentait la cité des morts vertueux dans la mythologie grecque. Elle comprend de très nombreux sarcophages d’Arlésiens célèbres mais aussi de personnes venus d’ailleurs qui payaient d’ailleurs un tribut pour y être enterrés. Ce lieu était célèbre à des centaines de kilomètres à la ronde. Son importance date de l’époque paléochrétienne lorsque le martyr saint Genest y fut inhumé, puis les premiers évêques d’Arles abrités dans une chapelle. Celle-ci fut rapidement entourée par un grand nombre de tombes sur plusieurs rangs.

Des rangées de sarcophages.
Des rangées de sarcophages.

Vers 1040 fut installé un prieuré sous le vocable de Saint-Honorat (évêque d’Arles entre 426 et 429) dépendant de l’abbaye Saint-Victor de Marseille. La nécropole devint le point de départ du pèlerinage de Compostelle pour les pèlerins provençaux. Les chansons de Gestes ne manquèrent pas d’y situer les combats de Charlemagne contre les Sarrasins, pour expliquer l’abondance des tombes. Dante immortalisa ce lieu dans son poème « L’enfer ».

Tableau de Van Gogh
Tableau de Van Gogh

Toutefois, au XIIe siècle, le transfert des reliques de saint Trophime à la cathédrale Saint-Étienne qui devint Saint-Trophime lui enlève une partie de son prestige. L’église Saint-Honorat des Alyscamps est classée aux Monuments historiques depuis 1840.

Les Alyscamps ont servi de modèles à de grands artistes comme Paul Gauguin et Vincent Van Gogh en 1888 vinrent peindre dans ces romantiques « Champs-Élysées » d’Arles.

A suivre. Alain dit Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article