Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Une belle Vierge à l'Enfant -Léguevin
Une belle Vierge à l'Enfant -Léguevin

La sortie de Toulouse est très différente de cette belle entrée par le canal du midi. Ce n’est que zones industrielles (Airbus – aéroport). Aussi, et la plupart des guides (j’utilise le Lepère, le plus complet selon moi) préconise de faire le saut en prenant le train jusqu’à Pibrac ou Léguevin. Je choisis la première destination.

Pibrac est la ville de sainte Germaine qui vécut au XVIe siècle. Sa vie fut loin d’être un parcours de plaisir. Selon la tradition, on retrouva son corps intact malgré la chaux vive qu’utilisèrent les révolutionnaires pour le faire disparaitre. On construisit dans la cité au début du XXe siècle une basilique en son honneur, qui ne fut terminée qu’en 1967.

La forêt de Bouconne.
La forêt de Bouconne.

Je suis donc seul, et cela me va bien après cette mauvaise nuit. Le parcours suivit en partie la ligne de chemin de fer jusqu’à Brax et je rejoignis Léguevin où existait autrefois un hôpital pour les pèlerins. C’est la dernière cité située en Haute-Garonne puisque bientôt, nous allons rentrer dans le Gers.

Lentement, à mon pas de sénateur, je me dirige vers la forêt domaniale de Bouconne. Le lieu est très agréable et bien protégé car le soleil, toujours lui, est déjà présent, le bougre et n’a pas l’air de vouloir nous lâcher. C’est dans cette forêt que la Vierge serait apparue à saint Dominique pour lui demander d’instaurer la pratique de la prière du Rosaire.

Le chemin historique...
Le chemin historique...

A un détour du chemin, j’ai le choix entre la poursuite du chemin de grande randonnée (GR) ou la proposition de suivre le chemin historique de Pujaudran. Devinez ! Je me dis que l’étape est courte – une vingtaine de kilomètres – et que je ne risque pas grand-chose en regardant la carte. Je choisis donc ce dernier même si le parcours sera sans doute moins abrité du soleil. Ce fut le cas.

Une belle enseigne.
Une belle enseigne.

Comme il n’est pas loin de midi - eh oui, je traine -, je m’arrête dans la pizzeria de ce village à l’enseigne du zèbre comme on peut le voir sur cette photo. Etonnant cette enseigne ! Toujours est-il que la pizza prise fut excellente et je suis parti quand la masse des clients arriva. Le restaurant doit servir de cantine à une entreprise de la région car nombreux étaient ceux qui portaient un tee-shirt de couleur noire.

Stelle ancien hospital.
Stelle ancien hospital.

J’ai donc repris ma route repu et découvre. Après avoir observé un travailleur des champs avec sa moissonneuse-batteuse d’un autre temps, je découvre sur le bord de la route une stèle posée à l’endroit où existait jadis un hôpital pour pèlerins. Ainsi, en effet, j’ai bien fait de prendre ce chemin car sur le GR, je ne l’aurais pas aperçue.

L’arrivée vers l’Isle-Jourdain fut nettement moins chouette. Longue ligne droite vallonnée par moment sous un soleil devenu écrasant. Courses au Super-U, il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver le gite de pèlerins situé près de l’office de tourisme. Ici, celui-ci n’est pas en ville, mais près du lac et de la piscine, en dehors de la ville. Et pour cela, il faut suivre tout un parcours réservé à des initiés.

Le pont retourné.
Le pont retourné.

L’arrivée vers l’Isle-Jourdain fut nettement moins chouette. Longue ligne droite vallonnée par moment sous un soleil devenu écrasant. Courses au Super-U, il m’a fallu beaucoup de temps pour trouver le gite de pèlerins situé près de l’office de tourisme. Ici, celui-ci n’est pas en ville, mais près du lac et de la piscine, en dehors de la ville. Et pour cela, il faut suivre tout un parcours réservé à des initiés.

Exposition de peinture.
Exposition de peinture.

Le soir, après avoir partagé le repas sur une table à côté du lac, Colette et moi sommes retournés en ville pour écouter un orchestre local donner un concert gratuit de jazz sur une des places. J’ai aimé, Colette beaucoup moins. Ainsi se termine la journée à l’Isle-Jourdain.

A suivre. Alain dit Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article