Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Les murailles de Lugo.
Les murailles de Lugo.

Nous profitons de cette journée pour récupérer de nos difficultés d’hier. En effet, après 2 000 km sur le Chemin de Compostelle, je pense avoir mérité cet arrêt me permettant de récupérer. Et, je ne vais pas être déçu de mon choix.

Nous promenant dans les rues de la cité, non loin de la cathédrale de Lugo, Laurent et votre serviteur découvrons la présence des restes d’un mithræum où se déroulaient des cérémonies en l’honneur de Mithra. Etonnant ! Je n’en avais jamais entendu parler dans mes recherches.

Sur le chemin de garde.
Sur le chemin de garde.

En effet, passionné d’histoire des religions anciennes, j’ai abordé les religions indo-iraniennes (mazdéisme, zoroastrisme, mithraïsme) il y a une bonne vingtaine d’années. C’est ainsi que j’avais découvert l’arcade de Gerlannus de l’ancienne abbaye de Tournus dans ma Bourgogne. Dois-je croire que c’est le destin qui m’a poussé à m’arrêter une journée complète à Lugo ? Mystères…

Cathédrale - statue St Jacques.
Cathédrale - statue St Jacques.

Dans les années 2000, à la suite de la remise en état ​​du bâtiment du vice-rectorat de l'Université de Santiago, les ouvriers découvrirent une ancienne résidence romaine qui comprenait justement un temple de Mithra. Il fut identifié notamment par la présence d’un autel en granit bien conservé.

Sur celui-ci, voici la traduction : « Pour le dieu n'a jamais conquis Mithra, Gaius Victorius Victorinus, centurion de la Légion VII Gemina Antoninianae, Pieux, Heureux, Dévot et Loyal, volontiers érigé (cet) autel en l’honneur du lieu de contrôle militaire de Lucus (Augusti) et de son nom Victorius secundos et Victorius Victor ».

Ce site est une avancée certaine dans la connaissance et la divulgation de la culture religieuse de l'Empire romain entre le 1er et le 4e siècle après JC.

Lugo - Ruines du mithræum.
Lugo - Ruines du mithræum.

Qui est Mithra et quel est son culte ?

Le culte de Mithra (Dieu de lumière) d’origine indo-perse (la Perse est l’Iran actuel) s’est surtout répandu en Europe avec le casernement des soldats romains qui comprenaient de nombreux soldats du Moyen-Orient. Il se déroulait dans un temple dénommé mithræum. Initialement, ces lieux de culte se trouvaient dans des grottes naturelles, puis dans des constructions dépourvues de fenêtres ne pouvant accueillir qu’un nombre limité de fidèles (une cinquantaine).

Lugo - Restes de l'autel.
Lugo - Restes de l'autel.

Le mithræum type comprend trois parties. Les deux premières étaient liées au fonctionnement du temple comprenant l'antichambre (spelæum ou spelunca – la grotte) et une grande salle rectangulaire décorée de peintures et deux grandes banquettes le long de chaque mur pour les repas sacrés. La dernière pièce était le sanctuaire où se trouvait l’autel se trouvant devant l’image de Mithra donnant la mort au taureau sous forme de peinture, bas-relief ou statue.

Lugo - Reconstitution imagée du mithræum. Lugo - Reconstitution imagée du mithræum.

Lugo - Reconstitution imagée du mithræum.

Lugo - attribut 4e degré.
Lugo - attribut 4e degré.

Certains de ces sanctuaires furent convertis en cryptes sous des églises chrétiennes, comme le site de Notre-Dame d’Avinionet à Mandelieu. À Rome, la Basilique Saint-Clément-du-Latran possède dans ses sous-sols des vestiges d’un temple mithriaque.

Dans le culte de Mithra il existe sept niveaux d'initiation pouvant être mis en relation avec les sept planètes de l'astronomie de l'époque (Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter et Saturne).

Lugo - attribut 7e degré.
Lugo - attribut 7e degré.

La majorité de ses membres arrivaient seulement au quatrième rang (celui de soldats), seuls quelques élus accédaient aux rangs supérieurs. Son emblème est le bonnet phrygien qui coiffe ses représentations sur les bas‐reliefs des mithræum. Ces niveaux nous sont connus par les textes de saint Jérôme.

Le christianisme supplante le mithraïsme au 4e siècle de notre ère et devient la religion officielle de l'Empire avec Théodose (379-394). Il devint formellement interdit en 391 et devint clandestine. Des Chrétiens fondamentalistes détruisirent les monuments dédiés à Mithra de sorte que les vestiges sont rares.

Lugo - Maison romaine, reste du décor et reconstitution virtuelle. Lugo - Maison romaine, reste du décor et reconstitution virtuelle.

Lugo - Maison romaine, reste du décor et reconstitution virtuelle.

Lugo - Ruines maison romaine.
Lugo - Ruines maison romaine.

Juste pour terminer, et cela fut l’objet de discussion avec plusieurs pèlerins rencontrés, il y a de nombreux points communs entre le mithraïsme et le christianisme. Lors de sa constitution, très logiquement ce dernier a emprunté aux religions existantes certains éléments et mystères. Pour exemple, ce fut le cas pour le mithraïsme sur la naissance du Christ qui eut lieu le 25 décembre.

Lugo - Reconstitution de la maison romaine en images de synthèse. Lugo - Reconstitution de la maison romaine en images de synthèse.

Lugo - Reconstitution de la maison romaine en images de synthèse.

Lugo - la French Team autour d'un poulpe.
Lugo - la French Team autour d'un poulpe.

Visitant le site avec Laurent, nous y sommes retournés avec nos amis. Une vraie découverte pour eux. Et je l’espère aussi pour vous amis lecteurs.
Le soir, nous allons dans un restaurant pour déguster de nouveau du poulpe. Il fut moins attrayant que celui de Fonsagrada, mais, bon c’est ainsi dans les villes touristiques.

Lugo - Duo en pleine nuit.
Lugo - Duo en pleine nuit.

Le soir, quittant nos amis, ayant un gros coup de cafard à la suite d’une discussion âpre qui me rappela de très mauvais souvenirs (le point de discussion était très sensible), Laurent et moi allons déguster dans un bar de l’herbal, une liqueur galicienne faite à partir de plusieurs herbes. Cela me fit du bien car j’étais à cran.

En retournant vers notre hôtel, nous découvrons ce duo chantant et jouant de la musique locale entrainante.

A suivre. Alain dit Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article