Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Je quitte l'albergue d'Aljucen le dernier vers 8h30 alors que toutes les personnes sont déjà en route vers la nouvelle destination. A peine suis-je sorti de l'albergue que deux des propriétaires qui avaient scellés leurs chevaux me rattrapent en tenant chacun leur animal par la laisse tout en marchant à leur côté. Puis, ils montent sur leur cheval. Allant plus vite que moi, pas beaucoup certes, mais suffisamment, ils s'éloignent peu à peu. 
De l'église jusqu'aux cavaliers.
De l'église jusqu'aux cavaliers.
De l'église jusqu'aux cavaliers.
De l'église jusqu'aux cavaliers.

De l'église jusqu'aux cavaliers.

Si le début du chemin se déroule sur la route, peu après un pont sur la rivière, nous prenons un chemin de terre qui monte progressivement en traversant des pâturages. Puis, je quitte cette piste pour un petit sentier de terre et de pierres qui traverse une forêt d'arbustes. Maintenant, plus de traces de mes cavaliers hormis celles laissées par les chevaux. 
Alors que j'étais assis sous un arbre, je vis passer une truie avec ses petits, suivie par plusieurs énormes cochons. Une question vint à mon esprit : cochons d'élevage ou sauvages ?  Pas le temps de prendre l'appareil photo ! 
Un chemin intéressant avec des vaches échappées du champs.
Un chemin intéressant avec des vaches échappées du champs.
Un chemin intéressant avec des vaches échappées du champs.
Un chemin intéressant avec des vaches échappées du champs.

Un chemin intéressant avec des vaches échappées du champs.

 
Enfin, sous un soleil écrasant, c'est l'arrivée à Alcuescar. Du moins, je le pensais en suivant les flèches '' albergue ". C'était un leurre qui m'amena à une nouvelle albergue, celle dos Olivos, où j'ai pris pension. J'eu droit à une chambre de deux pour moi seul. Je n'ai pas à me plaindre mais cette expérience n'a rien à voir avec celle que vont me raconter plus tard mes compatriotes de la veille qui eurent la chance d'être reçus dans un monastère. Occasion ratée. 
Sur le chemin vers l'albergue du soir.
Sur le chemin vers l'albergue du soir.
Sur le chemin vers l'albergue du soir.

Sur le chemin vers l'albergue du soir.

A suivre. Alain dit Bourguignon la Passion. 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article