Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Petit à petit, tout le monde se lève sur un fond musical déclenché par notre hospitalero. C'est toujours un moment sympa où chacun va prendre son petit-dejeuner et discuter avec notre hôte. Puis, c'est le départ avec pour chacun un petit mot en fonction de ce qu'il a ressenti de chaque personnalité. 
L'accueil d'un hospitalier que j'ai eu l'honneur de tenir, et que je renouvellerai, c'est d'apporter au-dela des aspects matèriels, ce petit plus qui va éclairer la journée du pèlerin ou du cheminant. Un mot rassurant ou d'encouragement, le resserrement d'une lanière mal positionnée, un conseil concernant le bâton... Bref, vous l'avez compris, une personnalisation des rapports humains.
Je pars avec les deux filles et Sebastian en suivant les indications de Fernando pour éviter de repasser en ville. Le chemin est bien tracé. Après plusieurs kilomètres, nous rencontrons Mariett, Willhem et notre Russe en train de prendre un café. Je m'y arrête alors que mes compagnons du matin prennent une autre route. 

Fernando et votre serviteur, et puis les différentes faces du chemin.
Fernando et votre serviteur, et puis les différentes faces du chemin.
Fernando et votre serviteur, et puis les différentes faces du chemin.
Fernando et votre serviteur, et puis les différentes faces du chemin.

Fernando et votre serviteur, et puis les différentes faces du chemin.

Montée raide, puis arrivée à notre destination, un tout petit village qui a le grand honneur de posséder une église romane du 11e siècle de toute beauté et sérénité. Nous allons bien entendu la visiter avec les explications de notre guide également notre hospitalière. 

Arrivée à Santa Marta et un saint Jacques.
Arrivée à Santa Marta et un saint Jacques.
Arrivée à Santa Marta et un saint Jacques.

Arrivée à Santa Marta et un saint Jacques.

L'église romane de Santa Marta.
L'église romane de Santa Marta.

L'église romane de Santa Marta.

Santa Marta - campanile et autre maître Jacques.
Santa Marta - campanile et autre maître Jacques.
Santa Marta - campanile et autre maître Jacques.

Santa Marta - campanile et autre maître Jacques.

Et pour la première fois, au sein de ce lieu historique, je vais chanter le chant du pèlerin, ce chant dont le refrain reprend le célèbre " Ultreia - E Sus Eia " bien connu de nos chemins. Willhem qui officie dans une chorale aux Pays-Bas va entamer à son tour un morceau classique de son répertoire. Grand moment.  
Puis, comme c'est devenu une habitude pour la familia, nous allons partager le repas du soir préparé par l'une ou l'un d'entre nous. Belle journée. 

Albergue et repas du soir.
Albergue et repas du soir.
Albergue et repas du soir.

Albergue et repas du soir.

À suivre. Alain dit Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article