Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Lurs, côté plaine.Démarrage tôt après la prise de café ramené par Vincent. Tout commence par une grande descente côté plaine. À partir de maintenant, le paysage s'adoucit, les petites collines font place aux grandes montées et descentes pierreuses arpentées jusqu'alors. J'avoue que cela me va bien et que je vais pouvoir allonger le pas. Et, peut-être un peu moins souffrir.

Troupeu moutons.Ma première rencontre du jour est celle d’un troupeau de moutons ramenés à la bergerie pour être tondus. Discussion avec le berger et sa femme. Au bout de quelques centaines de mètres, nos chemins se séparent.

Je prends la direction de Forcalquier que j'espère atteindre avant la fin du marché pascal. « C'est l'un des plus importants et des plus beaux de Provence. Il ne faut pas manquer.» m'a affirmé Vincent.

L'ombre de soi.

L'ombre de soi.

Maquette du vieux Lurs.Et bien, c'est effectivement vrai. Rues de la vieille ville, places, tout ici est senteurs, fête foraine, cris des marchands et camelots, chanteurs de rues, personnes qui s'interpellent en patois dont je ne comprends rien, éclats de rire, bref une foule joyeuse se bousculant sans vergogne. Et puis, de temps à autre, un sourire, un petit signe pour le brave pèlerin qui se mêle à la foule.

Restaurant bio.Cette cité est surnommée la cité des quatre reines. En effet, les quatre filles du comte Bérenger V épousèrent l’une le roi de France, une autre le roi d'Angleterre, une troisième le frère d'Henri III... J’attendais beaucoup de la cathédrale. Sombre, peu belle, elle m'a beaucoup déçu.

A Forcalquier, ce fut l'occasion de déjeuner à une adresse communiquée par Vincent qui m’a vendu que l’on y mangeait bien, bio. Il est tenu par deux sœurs et se situe sur la petite place, en face du Trésor public. C'est effectivement très bon et bien servi. Une adresse à retenir mes amis si vous passez dans le coin.

Arrêt pause.Départ pour Mane et le prieuré rural de Salagon. Rien à dire sur ce site géré par le département. 8 € l'entrée, mais pas suffisamment intéressant dans mes recherches personnelles. C'est dommage car j'aurais aimé visiter et ressentir des émotions dans ce lieu bénédictin datant du XIIE siècle. Comme j’aime. De nos jours, les jardins sont réservés à des expositions ethobotaniques. Ce n’est pas mon trip.

Reprise du chemin qui me mène au pont médiéval qui permet de franchir la Laye quasiment à sec. Un groupe d’une vingtaine de personnes s‘y est installé. Les enfants jouent dans l’eau pendant qu’hommes et femmes mangent et boivent autour d’une table-tréteau portant des victuailles. Cela caquettent, rient sans faire attention à ce qui se passe autour d’eux. Je franchis le pont sans même le moindre signe de ces gens-là.

Prieuré de Salagon et pont médiéval.
Prieuré de Salagon et pont médiéval.
Prieuré de Salagon et pont médiéval.

Prieuré de Salagon et pont médiéval.

Saint-Michel-de-L'observatoire.Deux heures plus tard, j’arrive à Saint-Michel-L’observatoire. Dans la descente, j’aperçois sur une colline la coupole qui renvoie le soleil. C’est ici que fut détectée, grâce à un télescope de presque deux mètres de diamètre, la première planète se situant hors du système solaire. Un lieu donc mythique du grand pas dans la connaissance de notre univers extra-galaxie.Gite de Chantal.

Le petit village est bien animé. Après ma bière d'arrivée au bar du coin, je me rends chez Chantal qui m'accueille plus tôt que prévu. Il est vrai que j’ai bien marché et suis en avance.

Le soir, comme elle reçoit des amis, j'ai droit à un repas copieux réalisé à partir de denrées ramenées par son ami romain présent. Beaux échanges pendant une heure sur le Chemin de Compostelle dans le jardin avant de rejoindre ma chambre. Simple, mais agréable.

L’étape fut plus longue mais plus facile aussi.

Alain Lequien – Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article