Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Aprés Franjeaux.

Je n’ai pas trop bien dormi malgré le silence des lieux puisque j’étais le seul cheminant. Il est vrai que c’est assez rustique mais il en est ainsi. Bonne nuit succède à nuit moyenne, c’est notre lot selon différents facteurs que sont l’accumulation de la fatigue, du soleil reçu et de sa chaleur, de la pluie, de ce que j’ai mangé hier soir... Ce fut simple et copieux. Bref, rien d’anormal.

Petit-déjeuner copieux à 7h00 trouvé sur la table. Puis, départ pour cette nouvelle étape en plein pays cathare. Je suis fasciné par cette dite-hérésie car ces Bonhommes portaient en eux des valeurs que j’approuve. Ils prétendaient revenir à l’Église initiale des Apôtres, et vivre leur foi comme les premiers chrétiens. Rejetant les sacrements de l’Église, ils reprochaient au pape et au clergé leur opulence et leur corruption.  

Bel environnement.

La demande de pardon (et le regret des évènements concernés) initiée lors l’Année de la miséricorde par l’Eglise catholique de l’Ariège remplit un vide de huit siècles. N’oublions pas que le bûcher de Montségur mit fin le 16 mars 1244 au catharisme officiel sur le Prat del Cramat. Quand je serais à Mirepoix, je ne serais pas bien loin de ce lieu emblématique.

Exposition le long du chemin.

Le cheminement s’effectue tout d’abord sur de petites routes puis sur des chemins de terre. En cours de route, rencontre d’une exposition initiée le long de la route sur le thème des planètes.

Initié en 2013, l'opération «Chemins de photos» a pour but principal de développer le secteur entre Fanjeaux et Mirepoix en faisant participer un maximum de villages situés le long de la départementale.  C'est très étonnant.

La carte des expositions.

C’est ainsi que j’arrive après une montée assez raide et environ huit kilomètres à Hounoux sous une averse brutale et forte.

Je devais passer à Roumengoux mais l’auberge de pèlerin ne peut me recevoir. Il me faut changer mes plans, et la chaine des Amis de Saint-Jacques s’actionne. Je peux aller à Mirepoix, j’y serais accueilli mais à 19h00 seulement. Rassuré, je prends mon temps pour parcourir les derniers kilomètres, et surtout changer d’itinéraire.

Traversant la forêt, le soleil est réapparu.

Rencontre avec Yves, le Chemineau des Herbes.
Rencontre avec Yves, le Chemineau des Herbes.

Alors que je prenais une collation, voilà qu’arrive Yves, le chemineau savoyard des Herbes.

Pharmacien pendant près de trente ans, herboriste et restaurateur pendant plusieurs années, Yves est passionné par les plantes depuis son plus jeune âge. Son projet de chemineau (proche du cheminant) est de rendre la botanique vivante. Pour cela, il veut la faire découvrir à un large public, en proposant tout au long d’une randonnée des animations interactives et ludiques en respectant l’histoire et les réalités scientifiques de ce domaine. C’est un homme engagé et passionnant à tel point que j’ai mis l’adresse de son blog dans les liens de ce blog. Vous pourrez ainsi le consulter.  

Malegoude - la chapelle.
Malegoude - la chapelle.

Je vais donc ainsi cheminer sans me presser et, en passant, je ne peux qu’admirer la chapelle de Malegoude située non loin de Mirepoix. A l’entrée de la cité, je retrouve Yves qui à son tour collationne. Nous irons boire une bière d’arrivée ensemble.

Mirepoix est une cité médiévale qui fut reconstruite au XIIIe siècle à la suite de la destruction de l’ancienne cité due à la crue de la rivière. Elle prendra la forme d’une bastide sans en bénéficier des droits. Sa place centrale est bordée de maisons à colombages en bois sculpté. Elles foisonnent de représentations de figures humaines ou animales parfois fantasmagoriques. C’est super.

A voir également son ancienne cathédrale Saint-Maurice à la taille disproportionnée pour la population d’environ 3 000 habitants. Je n’ai hélas pas pu voir le carrelage polychrome (chapelle privée inaccessible au public) représentant un labyrinthe de 60 centimètres de côté datant de la Renaissance. Dommage ! Je suis depuis toujours intéressé par le labyrinthe qui symbolise le parcours initiatique dont le but est de marquer la victoire du spirituel sue le matériel.

Mirepoix : colombages, ancienne cathedrale, porte de la cité, representation du labyrinthe (accord auteur).
Mirepoix : colombages, ancienne cathedrale, porte de la cité, representation du labyrinthe (accord auteur).
Mirepoix : colombages, ancienne cathedrale, porte de la cité, representation du labyrinthe (accord auteur).
Mirepoix : colombages, ancienne cathedrale, porte de la cité, representation du labyrinthe (accord auteur).
Mirepoix : colombages, ancienne cathedrale, porte de la cité, representation du labyrinthe (accord auteur).

Mirepoix : colombages, ancienne cathedrale, porte de la cité, representation du labyrinthe (accord auteur).

La cité ne possédant pas de gite, grâce à l’association locale des pèlerins jacquaires, j’irais dormir chez une dame possédant une chambre. J’y fus très bien reçu tant pour l’accueil, le gite et le couvert.

A suivre. Bourguignon la passion.    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article