Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Nous nous posions des questions sur la qualité de l’accueil de ce gite rustique, mais néanmoins d’une grande beauté car très traditionnel. En fait, notre hôte a des problèmes de santé (il entend mal. Acouphènes ? ) comme nous avons pu le constater. Ceci explique cela, et bien sûr, nous nous devons d’être d’une grande tolérance vis-à-vis de lui.

Nous prenons le chemin qui, après la sortie de route du village. Deux options s’offrent à nous à savoir, le passage par la montagne et le refuge de Saint-Martin avec le passage d’un col, soit en rejoignant les bords de la Garonne pour rejoindre par une piste cyclable jusqu'à Loures-Barousse situé à quelques kilomètres de Saint-Bertrand-de-Comminges.

C’est la première option que nous prenons, ce qui va nous faire passer des de nombreux chemins en sous-bois, et bien sûr, avec un dénivelé conséquent dans les forêts de Frontignes et de Saint-Bertrand-de-Comminges. Passage au refuge non-gardé de Saint-Martin.

Cheminement dans la forêt. Cheminement dans la forêt.
Cheminement dans la forêt.

Cheminement dans la forêt.

Rapaces sur un tas de bois.

En route, nous sommes témoins d’un événement étonnant. En traversant une prairie, sur un tas de bois, une bonne vingtaine de rapaces nous regardent arriver. Puis, peu à peu, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un, ils s’envolent pour se poser un peu plus loin. Certains même marchent. Nous nous sommes dit qu’il y avait peut-être une carcasse sur le tas de bois, à moins qu’ils fussent en train de surveiller une future victime ? Un peu plus loin, nous découvrons des moutons, notamment des petits au milieu des bois. Lien de cause à effets ?

 

Barbazan : chapelle inachevée.
Barbazan : chapelle inachevée.

Arrivée à Barbazan, une ancienne station thermale classée. L’établissement thermal, reconnu pour traiter les affections biliaires, intestinales et nutritionnelles, n’est plus en fonction depuis 2001. Toutefois, l’eau minérale naturelle est toujours à disposition du public au niveau du kiosque-buvette. Le parc thermal arboré abrite la chapelle inachevée.  

Aux environs de 1885, un prêtre se trouvant en cure à Barbazan proposa d’y construire une chapelle. Après avoir récolté des fonds nécessaires auprès des curistes, les travaux débutèrent. Malheureusement, il tomba malade et mourut avant d’avoir pu faire terminer la construction de la chapelle. Personne n’ayant pris la relève, et faute de moyens, elle demeura inachevée présentant cette carcasse que nous pouvons voir en passant sur le chemin du Piémont pyrénéen. 

Nous passons le pont sur la Garonne, et nous arrêtons au restaurant à gauche à Loures-Barousse qui propose un plat pour dix euros. Nous aurons droit à du confit de canard. Délicieux et pas cher ! Nous allons y rencontrer un pèlerin à vélo qui fait étape à l’hôtel.

Étape 24 : Barbazan - Valcabrère - Saint-Bertrand-de-Comminges : 17 km (625 km)

Reprise du cheminement qui nous fait passer devant la basilique Saint-Just de Valcabrère, alors que depuis quelques kilomètres s’affiche la splendeur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges. Après coup, j’ai eu un  regret de ne pas y avoir été la visiter. J’ai raté la sépulture d'un pèlerin de Compostelle.  

Basilique Saint-Just-de-Valcabrère.

Basilique Saint-Just-de-Valcabrère.

En approchant de la cathédrale Sainte Marie, on ne peut qu'admirer la masse de sa construction, allégée heureusement par l'élancement de ses contreforts.

Alors que nos compagnes vont loger dans le bas de la cité, nous entamons la montée par des escaliers. Ce fut moins terrible que prévu. En buvant notre bière d’arrivée, voilà qu’arrive un couple connu. Puis, nous rejoignons le gite jacquaire dans l’ancien presbytère. Nous y retrouvons entre autres Léon et d’autres pèlerins.

Cathédrale Sainte-Marie de Saint-Bertrand de Comminges.

Cathédrale Sainte-Marie de Saint-Bertrand de Comminges.

Le cloitre de Saint-Bertrand-de-Comminges.
Le cloitre de Saint-Bertrand-de-Comminges.
Le cloitre de Saint-Bertrand-de-Comminges.
Le cloitre de Saint-Bertrand-de-Comminges.
Le cloitre de Saint-Bertrand-de-Comminges.

Le cloitre de Saint-Bertrand-de-Comminges.

L'intérieur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges.
L'intérieur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges.
L'intérieur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges.
L'intérieur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges.
L'intérieur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges.
L'intérieur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges.

L'intérieur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges.

Saint-Bertrand-de-Comminges : statues de saint Jacques et de saint Bertrand. Extérieur.
Saint-Bertrand-de-Comminges : statues de saint Jacques et de saint Bertrand. Extérieur.
Saint-Bertrand-de-Comminges : statues de saint Jacques et de saint Bertrand. Extérieur.

Saint-Bertrand-de-Comminges : statues de saint Jacques et de saint Bertrand. Extérieur.

Quelques pélerins.

Après quelque repose, nous visitons ce site prestigieux, notamment son cloitre.

Plus qu’un grand discours, découvrez ces quelques images parmi d’autres.

Le soir, notre hôtesse franco-japonaise nous a concocté un repas copieux. Nous sommes rejoints par deux de nos compagnes qui dorment au bas de la cité.

Superbe soirée dont malheureusement je n’ai pas de cliché. Un acte manqué dû à un problème technique de mon smartphone. Dommage !  

A suivre. Bourguignon la passion.   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article