Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Saint-Bertrand-de-Comminges s'éloigne...
Saint-Bertrand-de-Comminges s'éloigne...

Peu à peu, les pèlerins quittent le gite par petit groupe. Finalement le nôtre sort par la porte arrière de la cité et entame la descente par la route. Cela nous donne une dernière vue sur Saint-Bertrand-de-Comminges, comme suspendu entre ciel et terre en se détachant sur le fond des contreforts pyrénéens.

Nous suivons Léon qui a pris la tête du groupe mais, nous commençons à avoir un doute sur la direction prise qui passe près de ruines romaines. Ici s’étendent les vestiges de la cité antique de Lugdunum-Convenae et ses nombreux vestiges gallo-romains. Reste d’un temple, d’un forum, et de thermes sans oublier le théâtre adossé à la colline.

Notre impression est que nous sommes en train de revenir en arrière, vers Valcabrère. Après avoir discuté avec un autochtone, nous retournons en arrière pour rejoindre le bon chemin.

Cité antique de Lugdunum-Convenae.
Cité antique de Lugdunum-Convenae.
Cité antique de Lugdunum-Convenae.

Cité antique de Lugdunum-Convenae.

Saint-Bertrand-de-Comminges au loin...
Saint-Bertrand-de-Comminges au loin...

Le temps est agréable et il nous faut suivre une route, un chemin bien souple et une nouvelle route en direction de Tibiran-Jaunac. Nous quittons la Haute-Garonne pour entrer dans les Hautes-Pyrénées.

Sur un nouveau chemin de terre, nous passons tout près des grottes préhistoriques de Gargas appelées parfois grotte des mains mutilées. On y trouve environ 200 peintures de mains négatives, réalisées il y a plus de 20 000 ans par projection de pigments noirs ou rouges sur les mains appliquées contre la paroi. Nous faisons petit détour, mais hélas, c’est fermé.

C’est souvent notre lot de trouver porte close, et n’étant que passant, il est difficile d’attendre ou de revenir. C’est la vie du cheminant. Léon part en avant, nous ne le reverrons que ce soir.  

Passage d'un gué de rivière...

Nous rejoignons Lombres en voulant couper une espèce de triangle du chemin. Si nous y arrivons, c’est au prix de la traversée d’une rivière à gué, puis un passage au milieu de grandes herbes et une montée en forêt.

A Lombres (un gros arbre au milieu d’un croisement), passage au large de Montégut et arrivée à Nestier.

C’est là que nos deux Bretons (Corinne et Pierre-Yves) vont me quitter puisque l’on est venu les chercher pour rentrer chez eux. Travail oblige !

Un dernier verre pris en commun, et je repars seul vers ma destinée, c’est-à-dire Hautaget , Cazenave et Montserié.

Au gite, je retrouve Sylvie et Laurent les Bordelais. Ils ont ramassé au long du chemin de nombreux ceps que nous allons déguster ce soir. Puis, Léon et une autre pèlerine nous rejoignent. Notre hospitalier (nous sommes attenants à la mairie) ira faire quelques courses pour nous (merci) en fonction de nos besoins.

La soirée fut festive autour des ceps préparés par Laurent.

Belle soirée gastronomique avec les ceps collectés par Sylvie et Laurent.
Belle soirée gastronomique avec les ceps collectés par Sylvie et Laurent.

Belle soirée gastronomique avec les ceps collectés par Sylvie et Laurent.

A suivre. Bourguignon la passion.   

Commenter cet article