Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

L'ombre du pélerin.
L'ombre du pélerin.

De nouveau, un sommeil profond ce qui fait du bien. Il faut croire que je suis en train de me réguler, moi qui travaille et rédige souvent la nuit. Une sorte de rééquilibrage.

Tout commence par une grande montée raide cheminant au travers d’une forêt de chênes pour rejoindre le chemin forestier abandonné hier soir pour me rendre au village. Puis, c’est une succession de petites routes, de chemins plus ou moins montants et descendants, en fait, pour être honnête, sans grand intérêt sinon celui de marcher et de déguster sans modération l’environnement.

Pas de rencontre et, il est midi lorsque j’atteins Mauléon-Licharre, le pays historique de l’espadrille faite de toile et de corde. C’est aussi la capitale de la Soule, la plus petite des sept provinces basques.

Mauléon-Licharre.
Mauléon-Licharre.

Alors que je me rendais pour aller manger un morceau sur la place centrale, j’entends mon prénom. C’est Mathieu (d’Oloron-Sainte-Marie) qui travaille dans la cité. Nous allons déjeuner ensemble. C’est cela le sens de l’amitié, celle qui se délivre comme un don. Il me propose à l’issue de mon arrivée à Saint-Jean-Pied-de-Port, de me ramener à Lourdes. En effet, à l’issue de mon cheminement sur la voie des Piémonts, j’ai l’intention de faire un détour touristique vers le cirque de Gavarnie. J’accepte bien entendu son offre, un moyen de partager de nouveaux moments enrichissants.  

Ordiap : chez mes hôtes.
Ordiap : chez mes hôtes.

Reprise du chemin en direction d’Ordiap où je dois dormir dans une famille où le mari, Sauveur, est un ancien pèlerin s’étant rendu à plusieurs reprises à Compostelle. L’accueil est chaleureux, j’y serais en demi-pension. En fait, il mette à ma disposition un appartement entier de plusieurs chambres pour trente euros, repas compris. Je vais dormir dans la chambre enfants comportant des lits à une place. Au cours du repas, beau partage comme savent le faire pèlerins et hospitaliers. On est en famille.  

 

Ordiap : chez la famille Sauveur Bouillon.Ordiap : chez la famille Sauveur Bouillon.

Ordiap : chez la famille Sauveur Bouillon.

A suivre. Bourguignon la passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article