Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

À l’époque gauloise, Saintes était un territoire sur lequel vivait un peuple gaulois appelé Santons. Mediolanum Santonum, aujourd'hui Saintes, était située sur la voie Agrippa qui la reliait à Lugdunum, aujourd’hui Lyon, la capitale des Gaules. Agrippa avait été choisi par César pour construire les quatre voies reliant les provinces conquises. Ce fut le cas de celle de l’Atlantique qui fut prolongée ensuite vers Bordeaux. La cité devint un centre administratif important, capitale de la Gaule Aquitaine, l’une des trois grandes régions gallo-romaines. Il n’est donc pas étonnant d’y voir de nombreux vestiges romains comme l’amphithéâtre gallo-romain de 15 000 spectateurs construit en 40-50 après J.-C. On entrait dans l’arène par la Porte des Morts, et on en ressortait si l’on était victorieux par la Porte des Vivants.

Présent aussi sur la place principale l’arc de Germanicus érigé lors de la romanisation à l’entrée du pont romain permettant l’entrée dans la cité. C’était l’aboutissement de la voie romaine. Il fut sauvé de la ruine par Prosper Mérimée. On y distingue les pierres gravées d’une dédicace à Tibère et Germanicus, témoignage précieux de l’importance de la ville au 1er siècle de notre ère.

Saintes, ville gallo-romaine.
Saintes, ville gallo-romaine.
Saintes, ville gallo-romaine.

Saintes, ville gallo-romaine.

Présent aussi sur la place principale l’arc de Germanicus érigé lors de la romanisation à l’entrée du pont romain permettant l’entrée dans la cité. C’était l’aboutissement de la voie romaine. Il fut sauvé de la ruine par Prosper Mérimée. On y distingue les pierres gravées d’une dédicace à Tibère et Germanicus, témoignage précieux de l’importance de la ville au 1er siècle de notre ère.

Saintes : cathédrale Saint-Pierre.
Saintes : cathédrale Saint-Pierre.
Saintes : cathédrale Saint-Pierre.
Saintes : cathédrale Saint-Pierre.

Saintes : cathédrale Saint-Pierre.

Le Saintonge est terre romane comme nous l’avons vu notamment à Aulnay. À l’époque médiévale, les grandes invasions barbares sont stoppées, l’église est partout, au centre de la société. C’est l’époque de construction des abbayes, l’émergence des pèlerinages, la multiplication des paroisses. Dans la Saintonge de calcaire blanc, l’art roman s’épanouit.

C’est le cas de l'Abbaye aux Dames fondée en 1047 à l’initiative de Geoffroy Martel, comte d’Anjou, et de son épouse Agnès de Bourgogne. Première abbaye de femmes en Saintonge, ces dernières étaient puissantes et indépendantes, portant la crosse, frappant monnaie. Depuis 2013, elle abrite la Cité musicale. On peut y dormir pour 44 euros la nuit. Ce ne fut pas mon cas puisque j’ai dormi tout près pour une vingtaine d’euros, petit-déjeuner compris.

Saintes : abbaye des Dames.
Saintes : abbaye des Dames.
Saintes : abbaye des Dames.
Saintes : abbaye des Dames.
Saintes : abbaye des Dames.

Saintes : abbaye des Dames.

Et puis, l’hospitalière et mystérieuse basilique Saint-Eutrope nichée sur les hauteurs de la ville. Consacrée au XIe siècle par le pape, elle fut dédiée au premier évangélisateur de la Saintonge. Hélas, en 1803, le préfet décida de raser la nef de l'église. L'ancien édifice, de par son originalité, était unique. L'ancienne nef, qui occupait la place du parking actuel devant la façade, avait un sol plus bas que le niveau actuel. Dans sa crypte, l’une des plus vastes d’Europe, l’ambiance enveloppante et mystérieuse invite au recueillement et à la spiritualité. Étape essentielle sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle est classée au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, à ce titre.

Saintes : basilique Saint-Eutrope. Saintes : basilique Saint-Eutrope.

Saintes : basilique Saint-Eutrope.

Une visite de la ville riche dont une partie se fit le lendemain matin (abbaye aux Dames).

Je vais manger un petit morceau rapidement. À 22h00, je dors du sommeil du juste.

À suivre. Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article