Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Quittant Marinhas par temps frais, nous nous éloignons de quelques centaines de mètres du bord de l’Océan en nous enfonçant un peu dans les terres. Nous passons dans une succession de petits villages tels Sanfils, Guilheta, Castelo do Neiva, Chafé, Anha, empruntant parfois des chemins caillouteux passant près d’une rivière qu’il faut franchir sur un pont fait de poteaux en béton. Nous rencontrons nos quatre Italiennes, le Québécois, une Anglaise qui nous raconte que, bien qu’étant parti avec son fils d’une vingtaine d’années, celui-ci l’a laissé en plan pour rechercher une compagnie féminine de son âge…. Nous sommes un réceptacle de ces histoires contées sur le Chemin où il y a plus de monde que prévu.

Sur le chemin de l'étape entre Castelo do Neiva et Viana do Castelo.
Sur le chemin de l'étape entre Castelo do Neiva et Viana do Castelo.
Sur le chemin de l'étape entre Castelo do Neiva et Viana do Castelo.
Sur le chemin de l'étape entre Castelo do Neiva et Viana do Castelo.
Sur le chemin de l'étape entre Castelo do Neiva et Viana do Castelo.

Sur le chemin de l'étape entre Castelo do Neiva et Viana do Castelo.

Notre arrivée à Viana do Castelo s’effectue par un pont de fer de plus de 500 mètres de longueur surplombant le Rio Lima et ses bords vaseux où des pêcheurs recherchent des poissons dans la vase. Il fut construit par la société Eiffel en 1878. Sa spécificité, être un pont mixte rail-route à deux niveaux. Le chemin de fer passe à l'intérieur de la poutre tandis que la circulation automobile emprunte le tablier supérieur.

Nous allons au refuge São João da Cruz dos Caminhos situé au Couvent des Carmes. Nous y sommes accueillis pour quelques euros, avec la possibilité de cuisiner.

Cette cité est très connue pour son pèlerinage de Notre-Dame de l’Agonie, la Romaria de Nossa Senhora d’Agonia qui se déroule au mois d’aout. Il existe depuis le XVIIIe siècle en l’honneur du saint patron des pêcheurs. Hormis la procession religieuse sur un chemin tapissé de sel, de fleurs et d’algues, la cité vit plusieurs jours de fête avec dans les rues des concerts musicaux, groupes folkloriques, chants, danses… Les femmes du Minho sont vêtues de leurs beaux costumes traditionnels, ainsi que de très belles parures en or, dont le célèbre cœur de Viana, un moment solennel.

Nous allons au travers des rues vers les plages et l’entrée du fleuve. Nous mangeons un morceau sur place, et sommes déçus de ce bord d’océan.

En remontant, comme il est 16h00, nous nous arrêtons dans un bar pour regarder le match de quart de finale de la Coupe du monde entre l’Uruguay et la France. Notre équipe nationale a gagné 2-0 (Griezmann et Varane). Ceux qui regardaient le match étaient nos meilleurs supporters, car ils n’ont pas oublié que leur pays avait été éliminé par notre adversaire.      

Le soir, avec le Québécois, nous décidons de nous rendre en ville dans un bar pour regarder le match entre le Brésil et la Belgique. Lorsque nous nous installons, un groupe de Brésiliens bruyants était déjà installé, de vrais supporters avec musique, drapeaux, tee-shirts jaunes à l’emblème de leur pays. Même si nous aimons le Brésil, la Belgique demeure notre favori. Personnellement, elle est la favorite de la compétition. Et de fait, elle va gagner sans discussion possible ce match par le score de 2-1. Nous la retrouverons en demi-finale. Dur dur ! Ce soir, malgré cette défaite, les Brésiliens vont continuer à chanter autour de la guitariste. Un bon moment.

Après ce match, il est l’heure de rejoindre les bras de Morphée.

À suivre.

Alain et Frédéric

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article