Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

La veille de notre départ pour Lisbonne, après être passés en voiture par Rodez où Frédéric devait se rendre pour un rendez-vous professionnel, nous arrivons à Toulouse, la ville rose, capitale de l’Occitanie. Nous nous rendons au chalet retenu pour la nuit situé non loin de l’aéroport et des usines d’Airbus.

Le lendemain, après avoir déposé la voiture dans une rue calme (nous allons être absents pendant un mois), nous profitons que notre départ se situe en fin d’après-midi pour flâner dans Toulouse. Nos pas nous conduisent d’abord le long du canal du Midi où nous croisons cet homme et son cheval, un avant-goût de ce qui nous attend sur le caminho portugais. L’ambiance est bonne et joyeuse pour ce début de notre parcours comme le prouvent ces photos.  Quelques visites en passant, mais surtout on profite du soleil.

A Toulouse, le long du canal du Midi.
A Toulouse, le long du canal du Midi.
A Toulouse, le long du canal du Midi.

A Toulouse, le long du canal du Midi.

Il est maintenant l’heure de rejoindre l’aéroport de Blagnac par le tram. À l’aéroport, c’est le traditionnel parcours de l’enregistrement et des contrôles nécessaires pour passer  un bon vol sans soucis. Dans l’avion, nous avons droit à un rafraichissement. Frédéric la joue à la manière star – pour la photo bien sûr. Il l’enverra ces photos sur les réseaux sociaux. Rapidement, nous sommes étonnés du nombre de ses vues par les internautes.

C’est l’arrivée à Lisbonne, Lisboa en portugais. Nous devons nous rendre à l’auberge de jeunesse  située non loin du Rio Tejo où le tracé du caminho passe. Elle se trouve à 5 kilomètres de là. Nous décidons de nous y rendre à pied. Nous sommes donc déjà dans l’ambiance du Chemin. Heureusement, le smartphone va nous permettre de nous y rendre sans trop nous perdre. Nous y arrivons à la nuit tombée.

Nous nous installons dans une chambrée traditionnelle à plusieurs lits où nous sommes seuls.

Demain, c’est le grand départ.       

À suivre.

Alain et Frédéric.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article