Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Après le petit-déjeuner, je reprends la route en laissant mon écot sur la table. Je traverse Eyguières, petite ville  qui rassemble, dit-on, le plus grand nombre de sources et de fontaines de la région. Elles sont en effet nombreuses notamment la fontaine Coquille.

Eyguières est aussi connu pour le Roumayage de la Saint-Marc, un pèlerinage datant du Moyen Âge qui a lieu le samedi le plus proche du 25 avril au Mas de Saint-Pierre de Vence. Il a repris force et vigueur de nos jours après une longue période d’arrêt. Il démarre près du pont des arènes, une autre spécificité locale de la petite cité.

Direction de la vallée de Baux pour rejoindre Aureille en traversant un nouveau canal éponyme. Le chemin est agréable, légèrement montant, avec de petits arbustes. Après le village, je poursuis en prenant le chemin de Saint Jean qui longe à  ma gauche une grande barre rocheuse. Je quitte le chemin de grande randonnée GR6 pour continuer sur le chemin jacquaire. Comme j’ai peu de nourriture et d’eau, et qu’il fait chaud, je fais un détour par la route départementale pour rejoindre Mouriès.

Sur le Chemin, d'Eyguières à Mouriès (Bouches-du-Rhône).
Sur le Chemin, d'Eyguières à Mouriès (Bouches-du-Rhône).
Sur le Chemin, d'Eyguières à Mouriès (Bouches-du-Rhône).
Sur le Chemin, d'Eyguières à Mouriès (Bouches-du-Rhône).
Sur le Chemin, d'Eyguières à Mouriès (Bouches-du-Rhône).

Sur le Chemin, d'Eyguières à Mouriès (Bouches-du-Rhône).

Petite cité aux nombreux restaurants, ses premiers occupants identifiés semblent être des Ligures qui s’installèrent sur  le site oppidum des Caisses de Jean-Jean au nord du village actuel. Nous sommes entre le VIIe siècle av. J.-C. jusqu’au IIIe de l’ère chrétienne. Le village d’origine gallo-romaine fut construit à partir du castrum qui suivit l’arrivée des troupes romaines, en se structurant sous forme de village avec ses rues et ses maisons. Visite rapide de l’église paroissiale Saint-Jacques le Majeur du  XVIIIe siècle, située à l’emplacement de l’ancienne chapelle Saint-Jacques dont il est déjà fait mention dans des archives datées du XI° siècle.

La façade, de style classique, est percée d’un portail encadré par deux pilastres corinthiens monumentaux supportant un fronton triangulaire.  

Je rejoins de nouveau le chemin de Compostelle pour aller jusqu’à Maussane. Depuis quelques heures, je suis dans le massif des Alpilles (petite Alpe), un petit massif montagneux présentant un paysage original de roches blanches calcaires qui s’étend sur 50 000 ha. Par son relief, il est parcouru de nombreux ruisseaux dénommés gaudres souvent à sec l’été et à faible débit le reste de l'année. Plusieurs canaux et roubines drainent l’eau.

Il est en milieu d’après-midi, aussi pour me doucher et faire un somme, je rejoins le camping municipal Les Romarins où je trouve de quoi dormir.  

À suivre.

Alain, dit Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article