Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Après notre petit-déjeuner pris au bar, nous reprenons la route vers Muxía. C’est la première fois que je vais arpenter cette partie du chemin puisque je prends ordinairement la direction de Fistera.

Nous rencontrons Andrey, une Italienne avec qui Freddy avait entamé la conversation hier soir, notamment sur le racisme. Il me la présente, puis nous continuons en sortant du village et en suivant un large chemin de terre passant au bas d’un champ d’éoliennes.  

De loin, au travers le brouillard, nous apercevons en contrebas la retenue d’eau Rio Xallas. Nous prenons d’ailleurs un petit sentier pour traverser un petit pont passant sur sa partie peu large avant de rejoindre l’albergue où Guy et moi avons dormi une année. Nous y faisons halte pour y boire un café, à l’ombre d’un ancien hórreo, un grenier à grains sur pilotis de pierre.

Nous assistons alors à une bataille entre chats. Le mâle ayant choisi de s’occuper de l’une des femelles, la seconde a jailli pour pourchasser à grands cris celle qui avait été honorée. Jalousie ?

Albergue d'O Logoso. Albergue d'O Logoso.

Albergue d'O Logoso.

C’est alors qu’Andrey arrive, décidée à se rendre vers Fistera. Nous décidons de faire chemin commun jusqu’à l’intersection vers Muxía. En y arrivant, elle nous annonce qu’elle continue avec nous.

Les deux jeunes vont peu à peu me laisser seul, ce qui n’est pas pour me gêner. Je vais les perdre de vue pendant une dizaine de kilomètres.

En fait, mon fils va m’attendre, la laissant continuer seule.

Nous reprenons de concert notre cheminement, Freddy étant tout heureux de retrouver un nouveau trèfle à quatre feuilles.

Nous nous arrêtons dans un bar pour manger des tortillas de grande dimension. Nous y rencontrons un couple d’Allemands, une Américaine bientôt rejointe par Andrey.  

Nous repartons ensemble, les jeunes marchant plus vite. Dans un petit village, nous prenons un rafraîchissement chez un Italien venu s’installer dans la région pour y élever des moutons, et qui a ouvert un nouveau gîte dans un ancien prieuré.

Après plusieurs montées et descentes, nous arrivons enfin à Muxía par la plage. Nous rejoignons le gîte moderne où l’on va nous délivrer la Muxiana, le certificat justifiant notre arrivée ici.

Nous allons acheter quelques denrées, notre repas du soir préparé par Freddy se compose de poisson, riz et piment.  

Au cours de la soirée, il va y avoir de nouveau une grande discussion d’Andrey sur le racisme en Italie, une véritable fixation qui dépasse le cadre italien. Pour moi, son propre racisme va finir par nous peser.

À suivre.

Alain et Frédéric

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article