Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Je quitte le village de Rieux en prenant mon café au tabac-librairie. En passant près du stade, il y a beaucoup de mousse à terre. Un habitant promenant son chien m’apprend qu’il y a eu une fête la veille au soir. Je l’ignorais. Je sors du village, en passant sous un pont, je découvre cette belle fresque moderne réalisée par des jeunes.

En allant de Rieux à Saint-Julien-sur-Garonne.
En allant de Rieux à Saint-Julien-sur-Garonne.
En allant de Rieux à Saint-Julien-sur-Garonne.
En allant de Rieux à Saint-Julien-sur-Garonne.

En allant de Rieux à Saint-Julien-sur-Garonne.

Le fléchage est bon, et bientôt je traverse une forêt surplombant la Garonne. Montée, descente, présence d’une palombière… C’est très agréable à parcourir. Un peu plus loin, c’est une nouvelle montée rude cette fois-ci où je croise un joggeur qui, comme on dit, trace. Cela me rappelle mon jeune temps, le millénaire dernier…

Peu à peu, je me rapproche de Saint-Julien-sur-Garonne. Peu avant le pont,  je découvre l’entrée du village gaulois de Saint-Julien dénommé Archéosite. Situé dans un écrin boisé de 9 ha en bord de Garonne, ce village grandeur nature unique en Europe reconstitue la vie quotidienne des Volques Tectosages, une nation gauloise .Hélas pour moi, le coût de l’entrée me semble prohibitif pour un pèlerin. Pourquoi pas comme d’autres endroits un tarif plus modeste ? J’en profite pour faire quelques photos… pour le fun.

Le village gaulois de Saint-Julien dénommé ArchéositeLe village gaulois de Saint-Julien dénommé Archéosite

Le village gaulois de Saint-Julien dénommé Archéosite

Traversant en partie Saint-Julien, je rejoins une piste cyclable qui va longer un canal qui va me mener à Cazères. En passant, un petit bonjour en dégustant une banane à ses ânes qui paissent.
Au bout de 14 km, j’arrive dans cet ancien port où siégeaient des chantiers navals disparus, une bastide datée de l'époque du comte Gaston de Foix. Sur les hauteurs, on aperçoit Notre-Dame-de-Cazères où je me rends. 

L'arrivée à Cazères.
L'arrivée à Cazères.
L'arrivée à Cazères.

L'arrivée à Cazères.

La présence de Monsieur Jacques est importante avec la chapelle dédiée à sa dévotion comportant une croix ancienne avec des coquilles, une statue du XVIIe siècle et un buste de notre apôtre Sans oublier une bannière de la confrérie de Saint-Jacques dite aussi des Sanjacaïres, et, ce qui est rarissime, le beau drap mortuaire utilisé pour les obsèques des confrères, orné d'une broderie représentant saint Jacques en pèlerin, le tout portant l'inscription Société de Saint Jacques.

Cazères, la chapelle Saint-Jacques.
Cazères, la chapelle Saint-Jacques.
Cazères, la chapelle Saint-Jacques.
Cazères, la chapelle Saint-Jacques.
Cazères, la chapelle Saint-Jacques.

Cazères, la chapelle Saint-Jacques.

Il est temps de continuer pour rejoindre Martres-Tolosane située à 9 km de là. Il fait très chaud, et il y a pas grand monde en traversant Palaminy. Je peux récupérer de l’eau fraiche au robinet près d’un tennis, ce qui me permet de continuer sans risque d’inanition.

Martres-Tolosane.Martres-Tolosane.

Martres-Tolosane.

J’arrive enfin à la fin de mon étape, une ancienne bastide ayant une structure de construction circulaire. La tradition de la faïencerie y est très forte. Je prends gite à la Maison de Saint-Roch où je suis très bien accueilli. Tour à tour hospice pour nécessiteux sous le patronage de Saint Roch, auberge à la Révolution française, elle est aujourd'hui une pension de famille gérée par Séverine. Une personne de grande qualité. Je serais rejoint par un couple de cyclistes quelques heures plus tard. Comme tout est fermé dans la cité (on est dimanche), mon hôtesse alors que rien n’était prévu me préparera un repas pantagruélique qui était si important que je n’ai pas pu terminer.  

À suivre. Alain, dit Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article