Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Avant d’arriver à la cathédrale Saint-Bertrand-de-Comminges que l’on aperçoit au loin, je m’arrête à la basilique Saint-Just qui se trouve sur le chemin, non loin de mon étape du soir. Je suis déjà passé à Saint-Bertrand, mais je n’avais pas alors visité cette église romane qui vaut le détour. Une nouvelle découverte à mon actif.

Cette basilique du XIIe siècle se trouve en fait sur une nécropole antique des IIIe et IVe siècle de notre ère comme le prouve d’ailleurs les restes d’une cité romaine environnants. Le réemploi systématique dans sa construction de pierres et décors datant de l’Antiquité le confirment également. Elle est dédiée à deux jeunes martyrs espagnols datant de l’époque de Dioclétien (305) dénommés Just et Pasteur.

 

J’avoue qu’en entrant dans un tel lieu chargé d’histoire, j’ai eu des frissons tant on se trouve envahi par la beauté rustique des lieux, la sérénité qui y règne et la provenance de ces matériaux. C’est beau en termes de symboles.  Les photos en disent plus long qu’un discours. Si vous cheminez dans le coin, cela vaut le détour de s’y recueillir.

Saint-Just de Valcabrère : tombeau du jacquet trouvé en 1983.Saint-Just de Valcabrère : tombeau du jacquet trouvé en 1983.

Saint-Just de Valcabrère : tombeau du jacquet trouvé en 1983.

J’ai aussi été touché par la découverte lors de fouilles menées en 1983 de la sépulture d'un pèlerin de Compostelle dans l'absidiole nord. Ce fait confirme le passage des jacquets sur le site. Il a été inhumé vers le XIVe siècle avec ses attributs de pèlerin, à savoir le bourdon ferré, une petite coquille Saint-Jacques, deux grelots, une boucle de ceinture et une monnaie identifiée comme une obole de Jaime II d'Aragon, datée de 1291-1327.

Les restes du bourdon étaient placés en diagonale entre les jambes. Cinq éléments décoratifs étaient cloués sur le bourdon tous les 8 à 10 cm sur sa partie basse. Ils étaient constitués de 2 rondelles en cuivre de 2 cm, épaisses d'un peu moins d'un millimètre, séparées par 2 anneaux en fer se chevauchant en partie. L'ensemble était fixé au bourdon par une agrafe en fer dont une partie traverse les rondelles de cuivre en leur centre, l'autre débordant légèrement.

L'UNESCO, reconnaissant l'authenticité du passé jacquaire de la cathédrale de Saint-Bertrand et de la basilique Saint-Just de Valcabrère les a inscrites, avec les Chemins de Saint Jacques en France, au Patrimoine Mondial de l'Humanité.

À suivre. Alain, dit Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article