Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Après le petit-déjeuner copieux pris avec Viviane, celle-ci me remet un sandwich pour la route. Au moment de régler mon écot, elle m’indique que c’est donativo. En effet, elle ne reçoit pas les pèlerins pour gagner de l’argent, mais pour servir et rencontrer des personnes très différentes. Elle me dit apprendre beaucoup de choses malgré son âge. Donativo ne veut pas dire ne rien donner, mais au contraire, de donner en fonction de ses moyens.

Ceci est complètement dans l’esprit des accueillants rencontrés lors de mes nombreuses pérégrinations sur les Chemins de Compostelle. Je fais ce qu’il faut.

   Je pars à la fraîche, car ce soir, je veux rejoindre Châlons-en-Champagne, situé à une trentaine de kilomètres.

Étant hors du tracé de la Francigena, il me faut rejoindre celui-ci à Condé-sur-Marne à travers les vignes. C’est magnifique, croisant de temps en temps des camionnettes et des 4x4 sur les chemins agricoles. Mes pas me font passer par Ambonnay, un autre village typiquement viticole vite traversé à cette heure matinale.

   Je fais halte à Condé-sur-Marne, m’arrêtant sous la halle pour manger un petit morceau. Je profite du lieu pour passer à l’église Saint-Rémi avec sa tour-clocher roman du 12e siècle à quatre étages. Peut-être, fut-elle utilisée comme poste de guet ? Quant au porche, je l’ai trouvé intéressant. Comme beaucoup d’églises, elle subit les affres de la guerre en 1917 et fut restaurée dans l’esprit ancien.  

Condé-sur-Marne, l'église Saint-Rémi.
Condé-sur-Marne, l'église Saint-Rémi.
Condé-sur-Marne, l'église Saint-Rémi.

Condé-sur-Marne, l'église Saint-Rémi.

Je me dirige vers le canal passant tout près. Le chemin de halage est maintenant devenu une piste cyclable. J’ai failli le prendre à l’envers, un cycliste s’arrêtant pour me demander où j’allais. Retour en arrière pour prendre la bonne direction.

   Le soleil cuisant est très présent ce qui se ressent sur l’asphalte. Il y a peu d’arbres, sans cyclistes, car la route est fermée pour des travaux. Pas pour les piétons. De temps en temps, j’aperçois des arbres coupés. Malgré la présence de l’eau voisine, je souffre de la chaleur.

   J’évite à l’écluse les détours par Vraux et Juvigny, restant sur la véloroute. En route, quelques pécheurs ont planté leurs lignes. Peu à peu, j’arrive à Saint-Martin-sur-le-Pré. Je n’ai plus d’eau, et je fais un petit détour pour boire un verre et me ravitailler. Rejoignant la véloroute, je rejoins le centre-ville de Châlons. Nouvelle petite halte pour rechercher le moyen de rejoindre le camping.

Cathédrale de Châlons-en-Champagne.
Cathédrale de Châlons-en-Champagne.
Cathédrale de Châlons-en-Champagne.
Cathédrale de Châlons-en-Champagne.

Cathédrale de Châlons-en-Champagne.

En effet, ce soir, je dors de nouveau sous la tente au camping municipal. Après quelques courses de bouche, je rejoins et remonte le canal latéral à la Marne pour me retrouver en centre-ville. Je découvre Le Grand Jard, un jardin paysager agrémenté de bassins et de débits de boissons s’intégrant au lieu. Passant par une passerelle, je rejoins le Petit Jard, un autre jardin bien fleuri.

En passant devant la cathédrale, je constate que ses portes sont closes d’où ces quelques photos de l’extérieur. J’y reviendrais, car son aspect extérieur me plaît.

   Retour au camping pour manger une pizza. Eh oui ! De temps en temps, je sors de la salade et des fruits.

   À demain… Alain dit Bourguignon la Passion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article