Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

C’est vers 8 h que je me lève, mon petit-déjeuner bien fourni étant prêt dans la pièce commune. Mon hôte n’est pas causant, tournant un peu autour de moi, semblant attendre mon départ. À moins qu’il n'ait peur que je parte avec une cuillère… C’est la vie !

   Mon trajet commence par une descente rapide jusqu’à la gare de Cossonay-Penthalaz. Je découvre qu’un funiculaire faisait la liaison entre la gare et le centre de Cossonay. Un trajet de 1 200 mètres pour un dénivelé à 11 % de 130 mètres.

   Je rejoins la Venoge quittée hier, véritable fil conducteur de mon étape. De l’autre côté de la rivière, la ligne de chemin de fer suisse allant vers Lausanne. C’est dire si le terrain est pratiquement plat, à 400 mètres d’altitude.

   À Vufflens-la-Ville, ayant reçu un appel téléphonique d’amis, je suis dans l’obligation morale de rejoindre mon domicile. À l’arrivée à Lausanne, je rejoindrai Genève pour rentrer chez moi.  

   Je donc décidé de raccourcir mon trajet, n'allant pas jusqu’à l’embouchure de la rivière au lac. Je couperai vers Bussigny en direction de Chavannes-près-Renens. Si au début le chemin était agréable (champs et bois), bientôt les tours et la multitude remplacent la nature. Mon GPS sur le smartphone fut bien utile pour prendre le chemin le plus court vers la gare de Lausanne.

   Je prends donc le train. Après une heure d’attente à Genève, le TGV m’amène à Dijon en début de soirée. Le modernisme a du bon…

   À bientôt, à mon retour prochain… Alain dit Bourguignon la Passion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article