Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

En 2021, si tout va bien, je reprendrai mon cheminement de la Francigena depuis cette belle ville qu’est Aoste. Je vous propose, dans ce petit article, de vous en donner mes premières saveurs.

Historiquement, la Vallée d’Aoste, la plus petite région autonome d’Italie, est terre de contact entre nos deux pays comme le reflète son bilinguisme officiel. Pour l’amoureux de la montagne comme je suis, ses sommets majestueux ont été sources de silence, de sobriété, de sport et d’humilité face à la grandeur de la nature. Ses sommets alpins sont les plus hauts d’Europe.

Tout d’abord, Sa Majesté le Mont-Blanc qui, avec ses 4 810 mètres, n’a pas d’égal en Europe. J’ai eu l’occasion de le gravir à trois reprises du temps de ma jeunesse. Puis le mont Cervin, le fameux Matterhorn dont j’ai gravi les premiers abords à partir de Zermatt (côté suisse) après une randonnée partie de Chamonix.

   Aoste, Aosta, fort de ses 35 000 habitants, en est la capitale, une ville historiquement riche.

C’est en déambulant dans les rues que l’on peut découvrir les traces de ses périodes romaine et médiévale. Je n’ai eu que peu de temps pour m’en apercevoir. Lors de mon retour, j’y consacrerai plus de temps. Les quelques photos prises en sont le souvenir de mon passage. Bien maigre, mais bon…

Quelques images d'Aoste.
Quelques images d'Aoste.
Quelques images d'Aoste.

Quelques images d'Aoste.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article