Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien

   Le temps est particulièrement mauvais, et hier, j'ai attrapé un coup de froid. Ah, qu'ils sont longs cet hiver plein de froidure et ce printemps pluvieux. Ils ont du mal à laisser de la place au soleil rayonnant, signe de lumière et de chaleur. Toutefois, notre grand plaisir est maintenant d'avoir auprès de nous Mamie Clémence, veuve de notre patriarche René, qui a quitté la Gironde pour résider désormais avec nous dans notre beau pays de Bourgogne.

   Donc pas de balade, mais la communication de cette prière à Monsieur Saint-Jacques datant du XVe siècle. Elle est peu connue, et je trouve dommage que sur le Chemin, il y ait parfois de nombreux caquètements ou des voyageurs portant des écouteurs pour écouter leur iPod et assimilé. De cette manière, ils ne se rendent peut-être pas compte qu'ils s'isolent et ne s'ouvrent pas à la rencontre avec l'autre. Ils oublient aussi ces refrains anciens, qu'ils soient chrétiens ou compagnonniques.

« Saint Jacques apôtre très plaisant

« Vrai ami et proche parent du doux Jésus

« Le Tout-Puissant, Roi souverain du Paradis,

« Veuille écouter ma demande

« Et me conduire à bon port

« Quand je serai au point de la mort.

« Si j’ai mal fait en te servant, Doux Sire, ne m’en veux pas,

« Mais, s’il te plaît, demande pour moi au Prince de Là-haut

« Qu’il prenne mon âme dans sa main

« Quand je serai au point de la mort.

« Si l’Ennemi va me guettant, lui qui est si faux et si soudain

« Soit pour moi un vrai allié pour le combattre à mon jour dernier

« Sois mon avocat devant Dieu, contre Satan

« Quand je serai au point de la mort.

« Prince, qui au pays lointain de Compostelle

« Soir et matin prêchas, donne-moi réconfort

« Quand je serai au point de la mort.

« Saint Jacques, prie pour nous

« Saint Jacques que les pèlerins invoquent

« Prie pour tous ceux qui t’aiment.

« Ultreïa ! »

 

   À suivre… Alain, Bourguignon la Passion.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article