Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

La belle église d'Eunate.

Même si je pars parmi les premiers pour cette dernière étape sur le chemin d’Arles, je suis vite rattrapé par Thierry qui a décidé de continuer à marcher de l’avant selon son habitude. Ce n’est pas le cas de Kio qui reste un peu en arrière. L’allure est assez rapide même si ce parcours est une suite constante de montées et descentes. A croire que l’on sait qu’il est temps de descendre de la montagne pour les plaines du Camino Frances.

Derniers paysages de la voie d'Arles.

Je dis dernière étape même si dans les premières heures de la matinée de demain nous allons effectuer les trois derniers kilomètres pour rejoindre Puenta-la-Reina, ultime étape du chemin d’Arles que j’aurais ainsi parcouru dans son entier. Thierry et Kio vont prendre l’autobus pour rejoindre Pampelune et ainsi terminer leur périple à Saint-Jean-Pied-de-Port, leur ultime étape. Quant à moi, je vais rejoindre le Camino Norte ou de la Costa comme disent les Espagnols à Irun ou San Sebastian selon la direction des autobus disponibles.

Trois chevaux tirés par une voiture.

Peu à peu, nous reprenons des Belges Flamands partis devant nous (au grand plaisir de Thierry), puis une Française. Tout se déroule bien même si l’allure est rapide. Et puis, comme cela arrive parfois, j’ai eu un petit mou. Alors que Thierry, 70 ans, m’a lâché, voilà que dans la traversée d’un village, Kio voulant rejoindre son père me dépasse et me lâche. Elle marche bien cette jeune de 17 ans ! Peu après, je les rejoins lors d’une pause et nous finirons l’étape ensemble.

Une première vue d'Eunate.

Il fait très chaud, et non loin d’Eunate, nous faisons une pause coca… Nous espérons en effet profiter de notre passage pour admirer la chapelle Santa Maria d’Eunate, une église romane datant de la fin du XIIᵉ siècle. Cette église octogonale avec ses arcades extérieures font penser au Saint-Sépulcre de Jérusalem. Certaines hypothèses attribuent sa construction aux Templiers qui bénéficiaient de la protection du roi de Navarre Sancho VI. Son caractère isolé, au milieu de nulle part, lui confère une ambiance spirituelle très marquée.

C’est alors que va se dérouler un incident regrettable. Alors que nous arrivons, les deux personnes en charge de l’église sont en train de fermer les portes

Autre vue d'Eunate.

Étant de passage, non comme un touriste qui peut revenir, mais sur le Chemin, j’essaie peut-être maladroitement de négocier quelques minutes pour voir et faire voir à mes amis cette œuvre d’une grande beauté. Rien n’y fit : « Ha llegado la hora. » me répond le préposé. Je ne comprendrais jamais cette démarche issue d’un autre temps. C’est un manque évident de notre statut de passant. Plusieurs fois en France, et quelquefois en Espagne, il m’est arrivé d’arriver au moment fatidique. Il y toujours eu un geste envers nous, les « peregrinos ». Là, rien. Ce n’est pas fair-play.

« Señora, guías señor, tienen respeto y consideración a estos peregrinos de lejos para visitar su hermoso país. Sepa lo que han hecho por cientos de kilómetros, si no miles como yo. Un poco de consideración, por favor... »

Un peu en colère, je l’avoue, nous nous dirigeons vers Oubanos où nous dormirons dans l’albergue. A trois kilomètres des grands gites de Puenta.

Etape 56 – Eunate - Obanos - Puenta la Reina : 31 km (1381 km)Etape 56 – Eunate - Obanos - Puenta la Reina : 31 km (1381 km)Etape 56 – Eunate - Obanos - Puenta la Reina : 31 km (1381 km)

Le lendemain, nous partons tôt car nous ne connaissons pas les horaires d’autobus. A l’entrée, nous croisons Maitre Jacques à l’endroit où se regroupe les chemins du début du Camino Frances et le dernier chemin français, celui venant d’Arles. Et puis, belle augure, sur la cheminée de cette usine désaffectée, l’arrivée de cette cigogne venue rejoindre ses deux compagnes.

Etape 56 – Eunate - Obanos - Puenta la Reina : 31 km (1381 km)Etape 56 – Eunate - Obanos - Puenta la Reina : 31 km (1381 km)
Etape 56 – Eunate - Obanos - Puenta la Reina : 31 km (1381 km)

Après la découverte du pont des pèlerins, en arrivant à la station d’autobus, nous apprenons que ceux pour nos différentes destinations arrivent dans quelques minutes. Le mien part en premier pour San Sebastian, le second pour Kio et Thierry en direction de Pampelune. Ainsi, nous nous séparons après plusieurs jours passés ensemble. Buen Camino !!

A suivre. Alain dit Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry 30/07/2015 13:26

Cher Alain ,
Chacun son chemin ,comme tu le dis souvent .En tous cas j'ai été heureux de partager quelques kilomètres de çe fabuleux Camino avec toi .Kéo se joint à moi pour te dire combien nous avons apprécié les échanges verbaux , les repas et ta grande convivialité .
On te souhaite de tout cœur de retrouver ta paix intérieure et de continuer ton cheminement à ta guise .
Nous nous réjouirons de continuer à te lire ici . Buen Camino amigo .

Alain 31/07/2015 18:05

Merci à Keo (et non Kio) et à toi. Ce fut un plaisir partagé au-delà de nos points de vue. Je suis d'abord et toujours un cherchant et cela n'est pas toujours facile car je suis parfois trop exigeant. Je m'accepte ainsi. Merci à vous deux et bon chemin de vie. Toute mon amitié. Alain