Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Cette trentième étape, déjà, va se dérouler dans une montée progressive qui va m'amener de cinq cents à sept cents mètres d'altitude. Ce qui change beaucoup en termes de climat puisqu'il devrait y avoir du vent. Les éoliennes qui commencent à fleurir au loin sont là pour me le confirmer.
Après un café pris au bar, c'est l'entame du jour par la route montante bien goudronnée,  puis une petite route de campagne se transformant par une sente de montagne permettant de passer un col. Du chemin rocheux où je monte lentement, j'entends au-dessus de moi des cyclistes à la peine sur la route asphaltee. L'un d'entre eux les encourage de la voix. Je me dis qu'ils doivent plus souffrir que moi. 

On commence à entrevoir la Sierra.
On commence à entrevoir la Sierra.

On commence à entrevoir la Sierra.

La première partie est une suite de montées et de descentes et je traverse des champs de terre blanche où sont plantés principalement des oliviers. Il faut dire que c'est une étape qui ne traverse aucun village, sauf de temps à autre apparaissent des fermes. 
Sur le plateau, deuxième partie, les plantations d'arbres ont fait place de nouveau à des cultures céréalieres, et à certains endroits à des vignes. Il fait de plus en plus chaud, si bien que dès que j'ai trouvé un arbre ombrageux  (je me moque), et bien,  je lui est demandé de m'accueillir de son ombre bienfaisante.

Plantations d'oliviers et ancien prieuré. 9
Plantations d'oliviers et ancien prieuré. 9
Plantations d'oliviers et ancien prieuré. 9
Plantations d'oliviers et ancien prieuré. 9

Plantations d'oliviers et ancien prieuré. 9

Alors que je chemin ais, je rencontre des hommes en train de cueillir des abricots. Ils sont Arméniens. Ayant appris que j'étais Français, il me cité Charles Aznavour qui est une vraie référence pour eux. J'ai droit à une dizaine de fruits que je mets alertement dans mon sac. C'est toujours bon de manger des fruits en route. Souvent, le matin, j'aime prendre une banane avec du pain. Et l'après-midi, quand je marche, c'est plutôt orange, pêche...

Chemin, vignes et temps de pause.
Chemin, vignes et temps de pause.
Chemin, vignes et temps de pause.

Chemin, vignes et temps de pause.

Montées, descentes, ce fut le credo du jour dans le type d'environnement que j'apprécie. Loin des longs chemins droits entourés de champs de céréales. Là, j'y ai eu droit quand même. Puis, la ligne de chemin de fer, et enfin l'arrivée sur La Font de la Figuera. 

La Font de la Figuera - quelques vues.
La Font de la Figuera - quelques vues.

La Font de la Figuera - quelques vues.

Courte étape peut-être, mais usante. Lorsque j'arrive, il y a encore le marché. Après avoir récupéré la clé à la police municipale, j'achète un demi-poulet grillé à la broche qui me servit pour les deux repas du jour.      

La Font de la Figuera - l'albergue.
La Font de la Figuera - l'albergue.

La Font de la Figuera - l'albergue.

A suivre. Alain dit Bourguignon la Passion.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article