Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Chemin du matin.J’ai très mal dormi, le froid malgré la présence de mon sac de couchage et d’une couverture. Cela me questionne sur la qualité de mon sac de couchage. Est-il suffisant si je suis en galère sans trouver de gite notamment lorsque je cheminerai dans quelques semaines sur la voie des Piémonts pyrénéens ? Jusqu’à présent, il m’avait donné satisfaction, mais pas dans des conditions venteuses. A voir…

Un peu de thé, un quignon de pain, un fruit et me voilà parti dans le froid. Traversée par des ponts sur la Durance, l’autoroute, une zone industrielle… Bref, vivement que je sois dans la solitude. Trop de bruit. En traversant un carrefour, un camion me laisse passer. Il est aussitôt klaxonner par une dame en coupé sport. Je la vois gesticuler. Ah ! Une personne pressée. Elle n’avait qu’à partir plus tôt. Je lui fais un salut amical en souriant, et cela me met de bonne humeur. Je ne suis pas sûr que cela ne l’ait pas énervée plus. On s’attache parfois à des petits trucs…

En forêt...Enfin une route bien droite avec peu de véhicules qui me mène à Orgon. En marchant, j’entends le bruit des véhicules sur l’autoroute. C’est la modernité.

Au bout de six kilomètres, j’arrive à Orgon où je trouve un bar me permettant de prendre un café. J’ai droit à des bonjours sympathiques, notamment du responsable d’un club de randonnée local. Deux de ses adhérentes vont bientôt prendre le Chemin, alors cela crée des liens. Je ne m’attarde pas trop et prend la direction d’Eygalières située à dix kilomètres de là.

Les chemins sont agréables, alternant routes et sentiers. C’est quasiment plat. Peu avant cette cité, c’est l’occasion de me rendre à la chapelle Saint-Sixte datant du XIIe siècle située sur un monticule. Cette chapelle romane, adossée à un ermitage, fut édifiée en l’honneur du pape Sixte II, un pape des origines de la chrétienté. On y fait encore des processions pour épargner aux habitants la sécheresse, fléau des milieux ruraux. Construite sur un ancien temple païen, elle est malheureusement close et je dois me contenter de son extérieur. Sous l’auvent, des traces d’enduit coloré.

Eygalières : la chapelle Saint-Sixte.Eygalières : la chapelle Saint-Sixte.

Eygalières : la chapelle Saint-Sixte.

En arrivant à Eygalières, je grimpe sur l’éperon rocheux du vieux village pour admirer les alentours. Le village est considéré comme l’un des plus beaux des Alpilles, et on comprend pourquoi. On ne peut être que dans l’émotion d’apercevoir tant de beautés. J’y passe une bonne heure car cela vaut le détour.

Le vieux village d'Eygalières.
Le vieux village d'Eygalières.
Le vieux village d'Eygalières.
Le vieux village d'Eygalières.

Le vieux village d'Eygalières.

Le pont romain.Il me reste quatorze kilomètres pour rejoindre Saint-Rémy-de-Provence. Je reprends donc la route sous un soleil éclatant. Beaucoup moins de vent aujourd’hui.

Arrivé à l’aérodrome de Romanin, j’observe les petits avions et planeurs qui décollent. Mal m’en pris, puisqu’au lieu de tourner à gauche, je continue tout droit et donc, le contourne. En fait, je rêvassais comme cela m’arrive quelquefois. Me rendant compte qu’il n’y avait plus les marques rouges et blanches du chemin de randonnée, je consulte ma carte et m’aperçois qu’en continuant mon chemin, j’arriverais de toute façon à Saint-Rémy. Alors, je continue et rejoint l’ancienne voie Aurélia. Etonnant, cette voie est celle qui relie l’Italie à Arles, mais en passant par les bords de la Méditerranée. Inconsciemment, je suis arrivé à la liaison où cohabitent les deux anciennes voies romaines, la Domitienne que j’ai suivi depuis Sisteron et l’Aurélienne venant de Gênes et Menton. Le hasard ?

Saint-Rémy : maison Nostradamus. Surnommée " la perle des Alpilles " par Frédéric Mistral né tout près de là, il est vrai que la petite cité de Saint-Rémy, notamment son cœur ancien, est très attachante. Les écrits de Mistral ne me laissent pas indifférent. Ce prix Nobel de littérature nous a laissé de belles oeuvres comme Calendal ou Mireio, à dévorer et à relire. À juste titre, le bourguignon Lamartine le reconnaissait comme un poète homérique.

Dans le centre, la maison natale où est né en 1503 Michel de Nostredame, c'est à dire Nostradamus. On n’en voit que la façade puisque, depuis cette époque, cette maison passa dans de nombreuses mains. Personnage énigmatique, il nous a laissé comme écrit les Prophéties dont le contenu serait, selon certains, une révélation prophétique de l’avenir. Ces Prophéties vont donner lieu à la publication de près de dix mille ouvrages... Ah ! C’est peut-être ce qu’il faut que j’écrive (sourires).

Quelques maisons plus loin, on peut admirer les restes de l'ancien hospital de Saint-Jacques qui accueillait aussi bien les romiers (vers Rome) que les jacquets (vers Compostelle). Je me mets à penser à ces pèlerins d’une autre époque qui souffraient beaucoup plus que nous.

Saint-Rémy : ancien hospital Saint-Jacques.

Saint-Rémy : ancien hospital Saint-Jacques.

Dans la caravane. Comme souvent en Provence, les logements sont onéreux. Grâce à l'office du tourisme de la cité (cela fut souvent le cas dans mon périple, merci à toutes ces personnes qui cherchent à vous aider), ils m'ont dégoté un lit pour la nuit dans une caravane dans un camping à la ferme pour dix euros. Comme il n’y a aucune possibilité de restauration, il a fallu effectuer des achats. Ce fut pâtes bolognaises et une petite douceur, saumon fumé à l'aneth. Et oui, il faut le nourrir le vieux bougre.

Dans le camping, je note la présence de camping-cars. Je ne vais pas pouvoir créer le lien. Juste, un petit salut de loin. Les deux mondes ne se côtoient pas. Par contre, simplicité et amabilité de la personne accueillante.

Je vais rapidement me mettre sous la couette. La nuit dernière n'a pas été bonne, et j’espère pouvoir récupérer un peu de sommeil. J'espère surtout avoir moins froid même s'il n'y a pas de chauffage. Encore plein d'étoiles dans les yeux, et vivement demain.

Alain Lequien – Bourguignon la Passion.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article