Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Première petite étape de mise en jambes, pour la simple raison que je ne trouve pas de quoi me loger à un prix correct pour un pèlerin cheminant. Il y a des progrès à faire si les concepteurs de la voie veulent qu’elle ait du succès. Je suis obligé d’aller dans un hôtel Première Classe. Espérons que cela va s’arranger par la suite. Je quitte donc l’auberge de jeunesse et passe notamment devant l’immeuble de l’ACIR, une vraie mine de renseignements pour le jacquet.

Traversant le pont sur la Garonne, je me retrouve devant l’hôpital dont la genèse était d’accueillir les pèlerins.  En effet, au Moyen Âge, il existait une trentaine de sites pouvant les accueillir. En 1524, il fut décidé de les regrouper pour des questions d’hygiène à la limite de la ville. L’Hôpital Saint-Jacques du Bout du Pont, créé en 1313 fut choisi pour cela. Il fut désigné sous le vocable d’Hôtel-Dieu en 1554. On offrait au pèlerin « la passade », c’est-à-dire le souper, le coucher, le dîner. Comme la basilique Saint-Sernin, l’Hôtel-Dieu est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des Chemins de Compostelle. Hélas, je n’ai pas pu le visiter. 

Toulouse - Hôtel-Dieu ancien Hopital Saint-Jacques du Bout du Pont. Toulouse - Hôtel-Dieu ancien Hopital Saint-Jacques du Bout du Pont.

Toulouse - Hôtel-Dieu ancien Hopital Saint-Jacques du Bout du Pont.

Continuant mon chemin, à la sortie de Toulouse, je passe sous un pont où apparait une belle fresque moderne. Cela nous change des dessins un peu nuls que l’on voit parfois par les tagueurs.  Au moins, cela a de la gueule.  Je vais suivre jusqu’à Portet-sur-Garonne une piste cyclable interrompue partiellement par des travaux. Il y aura bientôt un tram…

Je me couche assez tôt car demain, j’ai une plus longue étape. Ce n’est pas la course, mais je sais que je n’ai guère le choix. Je ne suis pas Crésus et j’ai trouvé un hôtel pas cher à… Noé. 

1 – Toulouse à Portet-sur-Garonne – 12 km (20 km)1 – Toulouse à Portet-sur-Garonne – 12 km (20 km)

À suivre. Alain, dit Bourguignon la Passion.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article