Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

Il est 6h30 lorsque je me lève car l'un de mes compagnons de chambrée, un jeune Espagnol part sur la via de la Plata. Et même s'il fait un peu de bruit, je suis sensible à ses mouvements. Je le suivrai de quelques jours sur ce chemin, quand je repasserai par Séville. Pour l'instant, je dois rejoindre Cadix, la ville de la célèbre belle chantée dans une opérette. Pour cela, je dois prendre le train à la gare de San Bernardo. Tout se passe pour le mieux avec une durée d'une heure quarante. Toujours aussi chaud près de trente degrés à onze heures du matin.

 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
Je visite rapidement Cadix, ici on dit Cadiz. Dans le port, il y a des grands bateaux de croisière vous savez ces immenses paquebots à plusieurs étages. Je m'attarde plutôt aux ruelles et aux maisons. Un petit tour au marché typique,  puis aux cathédrales, l'ancienne que j'ai pu visiter et la nouvelle, payante où il fallait faire la queue pour entrer.  Il y a déjà beaucoup de touristes.  Comme j'ai vingt-sept kilomètres à parcourir pas question de traîner.  
Le kilomètre 0 de la via Augusta se situant devant l'église de Santiago, je pars le long de la plage sur les conseils d'un guide français accompagnant un groupe de retraités. Je souris car ils avaient l'air plus vieux que moi. Il m'indique d'ailleurs qu'une partie de la baie d'un film de James Bond sensé être tourné à Cuba, le fut ici. Cadix est une presqu'île tout en longueur de trois kilomètres de long sur environ un kilomètre de large. Si en cours de route, j'ai jeté un peu de cendres de pappy René comme il l'avait souhaité, ce sera la dernière fois que j'en parle réservant ces moments à l'intimité de ma famille.
 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
Direction Porto Real en passant par San Fernando. On peut rejoindre Porto Real en traversant la baie, mais quel interêt pour un marcheur. Mon parcours débute par une bande de terre séparant l'océan de la baie de Cadix, puis entre des marais où fourmillent des oiseaux. Je m'y connait pas trop, alors, plutôt que de dire des bétises... Pour cela, je suis le chemin de terre qui longe la ligne de chemin de fer jusqu'à quasiment Porto Real.  Je vais cheminer seul toute la journée, quelquefois dérangé, si l'on peut dire, par des cyclistes et les trains passant dans les deux sens. De temps à autre, quelques oiseaux viennent me dire bonjour.
Traversée de San Fernando qui n'a qu'un interêt relatif, puis de nouveau le chemin de terre le long de la voie de chemin de fer. Peu avant l'entrée de ma destination, j'abandonne le chemin de fer pour entrer en ville. C'est bien fléché jusqu'à un carrefour où, d'un seul coup, plus rien. Un habitant me conseille de suivre le bord de la baie où je rejoins l'office de tourisme. 
 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
 Etape 1 - Séville - Cadix (train) - Cadix - San Fernando - Puerto Real : 28 km (28 km)
A ma grande surprise, le Camino, ils ne connaissent pas... L'un des messieurs m'indiquent l'adresse de Caritas (eh oui, mes amis, je dois avoir la tête d'un compagnon de la route). La personne de l'accueil de Caritas refuse l'idée de recevoir un peregrino en galère. C'est pas très catholique cela. Elle m'indique par interphone de prendre l'hôtel pas cher qui se trouve en face. C'est ce que je fais. C'est triste et très vieillot mais bon... Je n'irais même pas manger en ville, je suis déjà crevé et me demande si j'ai fait le bon choix de ce chemin.  
A suivre. Alain dit Bourguignon la Passion. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article