Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Alain Lequien dit Bourguignon La Passion

J'ai eu beaucoup de mal à dormir après la journée épuisante d'hier. Et puis,  puisqu'il y avait de la place, j'ai dormi dans la chambrée où était l'Espagnol.  Mal m'en a pris car il a toussé fortement à plusieurs reprises.  Bref, le matin je n'étais pas bien frais.  Les aléas du Chemin. Je suis parti après les autres bien que... 

Vers Castilblanco - le chemin...
Vers Castilblanco - le chemin...

Vers Castilblanco - le chemin...

La sortie de la cité mène à suivre sur plusieurs kilomètres une route assez fréquentée jusqu'au rond point d'une zone industrielle.  Pas très motivant pour un début d'étape.  Il faut la traverser puis prendre un chemin qui va serpenter au milieu de plantations d'oliviers et d'orangers.  Cela monte descend. Puis cela ressemble plutôt à un paysage de maquis.  Cela va durer jusqu'à quatre kilomètres de la fin de l'étape.  

De l'eau - la bienvenue...
De l'eau - la bienvenue...

De l'eau - la bienvenue...

Alors que je somnolais sous un arbre voilà qu'arrive Rodolfo notre Italien.  Il me rapportait une veste que j'avais oubliée. Comme quoi... Je pensais être le dernier... Je vais finir l'étape sur les genoux.  Et dire que demain il y a 30 km. Je n'ose même pas y penser. 
J'arrive a l'albergue municipale accueilli par un hospitaleros espagnol au regard sévère.  Il m'explique que mon ecot sera donativo c'est à dire que chacun met ce qu'il peut ou veut comme participation. C'est toujours sujet à discussion. Le soir, Ann, Rodolfo et moi - même allons prendre notre repas peregrino comme d'habitude j'allais dire. 
Quelques images de Castilblanco.
Quelques images de Castilblanco.

Quelques images de Castilblanco.

Autant dire que les bras de Morphee m'ont bien accueilli. Notre Espagnol a moins toussé.  Quant à Ann, s'étant blessée en chutant,  elle a décidé de prendre demain matin un taxi jusqu'à l'entrée du parc pour éviter de marcher les 17 km de route. 
À suivre.  Alain dit Bourguignon la Passion. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AmiGilbertAhuy 29/05/2016 17:16

La première partie du Camino de La Plata est vraiment désertique ! Je me suis régalé dans ces grandes solitudes...
Gilbert

Alain Lequien dit Bourguignon La Passion 30/05/2016 21:20

Tu as raison une solitude bonne pour la réflexion.